X

Intra-auriculaire Cros Silk Nx : la solution pour pallier l’absence de perception d’une oreille cophotique ou inappareillable

CROS Silk Nx CIC

Dans le cadre d’une adaptation CROS ou BiCROS pour les patients ayant une oreille cophotique ou inappareillable, nous avons également développé pour ces appareils intra-auriculaires une unité microphonique spécifique cohérente avec ce type d’appareillage en intra-auriculaire.

Sur l’oreille appareillée, le patient portera un appareil Insio Nx ou Silk Nx et sur l’oreille controlatérale inapareillable le patient aura donc une unité micro, le CROS Silk Nx CIC. Celle-ci, au format d’un Silk donc, reprend les mêmes avantages de discrétion et de confort de port que le Silk Nx.

Cette unité micro aura pour but de transférer la captation microphonique du côté CROS vers l’appareil auditif positionné sur l’autre oreille, transfert sans fil grâce à la connexion e2e pour la « directivité Binaurale OneMic ».

Dans le cas d’un appareillage en CROS ou BiCROS le son capté du côté cophotique sera entendu dans la « bonne oreille », mixé ou non avec le signal microphonique capté du côté appareillé. Le rôle de cette unité micro est donc de transférer la captation microphonique, sans fil. Toutes les opérations liées à l’amplification sont réalisées dans l’aide auditive controlatérale. Seuls, dans ce CROS, subsistent certains traitements de signaux comme le réducteur de bruit de vent ou encore le réducteur de bruits impulsionnels.

L’utilisation d’un système CROS ou BiCROS permet de pallier l’absence de perception d’une oreille cophotique en transférant la captation de ce côté sur l’autre oreille. A terme, le patient bénéficiera d’une amélioration de la perception et de la localisation des sons, et dans certains cas d’une amélioration de la compréhension dans le bruit.

 

Etude

Dans une étude publiée en 2016, il a été montré que l’utilisation d’un montage CROS permettait d’améliorer grandement les performances de compréhension dans le cas de figure critique où la voix de l’interlocuteur provient du côté cophotique. Cas de figure le plus handicapant pour les personnes présentant une oreille cophotique [1] (voir figure 1).

Figure n°1 : moyenne de reconnaissance de parole (pourcentage de correct) lors d’une tâche de reconnaissance de parole provenant du côté cophotique, sans appareil, avec appareillage monaural et en appareillage BiCROS. Dans ce cas de figure, très compliqué pour les patients, l’utilisation d’un montage BiCROS permet d’obtenir les meilleurs résultats.

 

 

[1] Petrausch S, Manders A, Jacobus K.  (2016) A new Wireless CROS and BiCROS Solution. Canadian Audiologist, Vol3.I4.2016.