X

Intra-auriculaires Insio Nx : les dernières technologies en matière de performances et de miniaturisation

Insio Nx

La gamme Insio Nx correspond aux appareils intra-auriculaires équipés du dernier processeur Nx de chez Signia. Ces appareils intègrent les dernières technologies en matière de performances mais aussi de miniaturisation afin de réaliser les modèles intra-auriculaires les plus discrets, tout en offrant les meilleures performances audiologiques.

L’évolution des intras sur mesure est fondée sur 2 caractéristiques essentielles.

La miniaturisation des composants

La première est la miniaturisation des composants. Cette miniaturisation permet de réduire l’espace nécessaire à ces composants mais aussi d’en optimiser leur positionnement pour qu’il soit plus ergonomique afin de proposer des appareils toujours plus discrets et perfectionnés. L’emploi, par exemple, de microphones MEMS au sein de nos appareils permet cette optimisation tout en offrant encore plus de fiabilité. Les dernières générations intègrent également des antennes e2e permettant une communication avancée entre les deux appareils d’une même adaptation binaurale. Dans ce cas, les appareils sont capables d’échanger un nombre important d’informations pour assurer un traitement de signal encore plus efficace (voir figure 2).

La miniaturisation permet également de retrouver des options qui auparavant pouvaient être volumineuses ou impossible à mettre en place sur un modèle CIC. Il est ainsi aujourd’hui possible d’intégrer au tiroir pile de l’appareil un bouton poussoir, ce dernier ne prenant alors pas de place supplémentaire ! Une révolution.

Les modèles IIC proposés dans cette gamme Insio Nx vont encore plus loin dans la miniaturisation en positionnant le microphone de l’appareil parallèlement au logement pile. La faceplate de l’appareil pouvant alors être encore plus petite. Pour ce modèle, la faceplate se résume quasiment et uniquement au tiroir pile. D’un point de vue acoustique, ce positionnement sera compensé électroniquement pour maintenir une sonorité naturelle.

 

Figure n°1 : Insio Nx. A gauche Insio Nx IIC sur mesure avec micro parallèle au tiroir pile,
à droite Insio Nx CIC avec bouton poussoir intégré au tiroir pile.

 

Performances audiologiques

La seconde caractéristique importante dans l’évolution des intra-auriculaires sur mesure porte sur les performances audiologiques de ces appareillages. Cette capacité à faire mieux entendre le patient en toutes situations.

Avec la plateforme Nx de nombreuses fonctionnalités ont été apportées ou améliorées. C’est le cas de l’anti-Larsen, de la dynamique d’entrée ou encore de la connectivité des appareils avec les smartphones grâce à l‘application touchControl.

Mais il y a un point qui différencie aujourd’hui les appareils intra-auriculaires des mini contours RIC ou des contours classiques BTE d’un point de vue audiologique : la directivité microphonique. Cette directivité est souvent considérée comme inutile dans le cas des intra-auriculaires, de par le positionnement du microphone à l’entrée du conduit auditif. Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’intra-auriculaire, et c’est l’un de ses avantages, bénéficie du positionnement dans le conduit auditif permettant de conserver l’effet pavillonnaire. Cet effet permet de localiser les sons autour de nous grâce au filtrage réalisé par la forme spécifique du pavillon : un son provenant de l’avant ne sera pas entendu de la même manière que s’il provient de l’arrière. Un contour positionné derrière l’oreille du patient ne bénéficie pas de cet effet pavillonnaire et devra simuler de manière logicielle ce phénomène pour redonner sonorité naturelle et localisation (système TruEar). Les systèmes directionnels quant à eux ne sont pas présents sur un appareil auditif pour recréer cet effet pavillonnaire mais pour focaliser la captation des appareils dans une direction précise et faire émerger de l’environnement sonore les sons utiles provenant de la direction du regard du porteur des appareils. Leur rôle est donc d’améliorer le rapport signal/bruit des sons provenant d’une certaine direction.

Cette directivité microphonique est concrètement réalisée par la présence de deux microphones permettant, par une analyse des décalages temporels et d’intensité entre ces deux micros, la création d’un faisceau directionnel de captation. Or, sur un intra-auriculaire « discret » et en phase avec l’objectif de miniaturisation, il est très difficile de placer 2 microphones sur un même appareil. La technologie « Directivité Binaurale OneMic » permet désormais de bénéficier d’une directivité microphonique même à partir d’appareils équipé d’un seul microphone s’ils sont en adaptation binaurale, et ce sur tous les appareils Insio et Silk Nx.

Comme nous l’avons indiqué un faisceau directionnel est créé à partir de deux microphones. Dans une adaptation intra-auriculaire binaurale, nous avons bien deux microphones, mais un seul par appareil. La technologie e2e actuellement embarquée dans nos intras permet de transférer les signaux microphoniques d’un appareil à l’autre, sans fil. Virtuellement chaque appareil a donc bien deux microphones (voir figure 2). Cette technologie nous permet donc de réaliser une directivité microphonique, même sur un appareillage en intra-auriculaire CIC ou IIC avec un seul micro.

Figure n°2 : A gauche la transmission sans fil du signal microphonique par le système e2e entre deux Intras.
A droite et en violet, la captation directionnelle résultant du système « Directivité Binaurale OneMic ».

 

Cette « Directivité Binaurale OneMic » permet en milieu bruyant d’améliorer les capacités de compréhension du patient utilisateur des appareils. Une étude réalisée en 2014 par Powers et al, portant sur 15 sujets appareillés en binaural, utilisant des appareils intégrant cette technologie, a montré que l’amélioration du SRT est de 1,7 dB dans une tâche de compréhension de parole dans le bruit (bruit de parole provenant de différents azimuts autour du patient) [1].

Figure n°3 : SRT (Seuil de reconnaissance de parole) dans le bruit pour 15 patients en mode omni directionnel, « Directivité Binaurale OneMic » et le bénéfice (en rouge) de l’un par rapport à l’autre. L’amélioration est en moyenne de 1,7 dB de ce SRT avec l’utilisation du mode binaural.

Cette technologie est désormais disponible sur les intra-auriculaires Insio, mais aussi sur le modèle Silk, et ce sur les 3 niveaux de performances proposés.

 

 

[1] Powers T & Froehlich M.  (2014).  Clinical Results with a New Wireless Binaural Directional Hearing System.  Hearing Review, 21(11), 32-34.